Actualités
 
 

dimanche 21 avril 2013

> Il fait le tour de France sur une seule jambe

Catégories : ehandicap world records, Sport, Coup de coeur


Photo

Il suffit de le rencontrer, durant l'une des courtes pauses qu'il s'octroie dans son camping-car, sur la Nationale 7, pour lire dans son regard la Volonté. Celle de courir, malgré un handicap, tout en luttant, à sa manière, contre la maladie. Guy Amalfitano, un Béarnais père de deux filles, âgé de 49 ans, employé municipal au service des marchés publics à Orthez, ville bien connue pour son équipe de basket, espère boucler un véritable tour de France : 5 500 kilomètres. Ce, sur une seule jambe, à l'aide de béquilles, mais, comme il tient à le rappeler "en courant".
Hier, après être parti de Châteauneuf-du-Pape (la veille il était à Cavaillon) tôt le matin, il avait déjà parcouru une vingtaine de kilomètres en suivant la Vallée du Rhône. Il avait prévu de rejoindre, vers 17 heures Bollène avec une arrivée devant la mairie, en présence de supporters dont la chanteuse Desireless. Son périple avait débuté le 16 mars dernier, de chez lui, le retour étant prévu à Orthez, après 175 jours de course, le 6 septembre. Un parcours passant par les villes : "je prends uniquement les gros axes, pour me montrer le plus possible".
Guy Amalfitano est toujours suivi par son camping-car conduit par des chauffeurs se relayant, d'une région à l'autre : ils devraient ainsi être une cinquantaine sur l'ensemble du parcours. Un véhicule essentiel, permettant au coureur de se reposer et de se nourrir sans obligation de réservation dans un quelconque établissement. Mais pourquoi un tel effort, une telle obstination relayés par de nombreux partenaires et sponsors ? Le souhait de combattre une terrible maladie, l'osteosarcome, qui lui enleva, à l'âge de 18 ans, une jambe. "Il y a deux ans, j'avais déjà fait un marathon de l'espoir, j'avais pu collecter plus de 30 000 €. Mon objectif, cette fois, est de récolter 100 000 €" précisait le sportif au grand et gros coeur, hier, avant de reprendre la route.
Face au vent glacial, sous une pluie fine, il passa ainsi sous la forteresse de Mornas avant d'entrer dans Mondragon. Sans sourciller, toujours sur le même rythme, alors que des camions et des voitures le frôlaient. Le marathon man de la Nationale 7.

Tristan Jaureguy La Provence
Photo T. J : Guy Amalfitano hier vers 14 heures, au départ de Mornas sur la Nationale 7 après un bref ravitaillement.


En savoir plus : www.laprovence.com/article/edition-haut-vaucluse/2319419/il-fait-le-tour-de-france-sur-une-seule-jambe.html