Actualités
 
 

vendredi 26 juin 2015

> Bataille rangée…

Catégories : ehandicap world records, Sport, Coup de coeur


Photo

A plus de 800 Kms l’une de l’autre, elles se livrent une bataille sans concession.
Odile Hochard, déficiente visuelle vient de reprendre son bien… En effet, ce samedi 26.06.2015, elle débutait ses 24 h à Puttelange aux lacs(57) et le terminait sur les rotules le dimanche vers 15 h en ayant parcouru la distance de 169,2 Kms.
« La niçoise, Nathalie Cuny est une incorrigible et elle est difficile à battre. Je suis heureuse pour Quentin d’avoir ramené le record en Moselle », déclarait essoufflée cette athlète hors norme . « Je ne pensais vraiment pas réussir, les sensations n’étaient pas au rendez vous », nous disait Odile à l’arrivée. Ayant parcouru déjà plus de 122 Kms à 7 h le dimanche matin, Odile baissait le rythme afin de voir le bout de la course.
Le classement des 24 h donne Odile à la 6 ème place au général, 2 ème féminine, et 1 ère handisport.
Vous retrouverez toutes les photos et infos sur le site :
http://www.24h-puttelange.fr


En savoir plus : www.24h-puttelange.fr
 

samedi 20 juin 2015

> Le marathon sud-africain de Patricia, aveugle

Catégories : Coup de coeur, Sport, ehandicap world records


Patricia, une Français de 51 ans, a prouvé une nouvelle fois qu'exploit et handicap n'étaient pas incompatibles. La franc-comtoise, qui a perdu la vue à 11 ans à cause d'un glaucome, vient de boucler avec son guide un marathon de 40 heures en Afrique du Sud. Portrait d'une femme courageuse qui a su, dans son malheur, trouver la force nécessaire pour outrepasser la cécité. Un reportage de
David Sandona
(Tout le Sport du 15/06/2015)


En savoir plus : www.youtube.com/watch?v=exFVybKn5h4
 

lundi 15 juin 2015

> Un athlète malvoyant court un trail de 26 km avec sa canne blanche et un GPS

Catégories : ehandicap world records, Sport, Coup de coeur


Clément Gass, 27 ans, a couru samedi soir le "trail du Kochersberg" parmi 219 participants voyants, sans l'assistance d'un autre athlète comme cela se pratique d'habitude. "Je ne viens pas avec l'objectif de réaliser un bon temps, mais pour courir à mon rythme", observait en début de course le sportif qui a l'habitude de la randonnée.

"La marche fait partie de mon mode de vie. Je perçois des paysages sonores, j'entends les bruits des oiseaux ou le vent dans les arbres, je sens les odeurs, c'est très agréable", raconte-t-il. D'une voix synthétique et saccadée, son smartphone utilisé comme GPS, glissé dans une petite sacoche sur sa poitrine, lui indique régulièrement les virages et bifurcations.

Pour être plus précis, le guidage ne se contente pas d'indiquer "droite" ou "gauche", mais utilise la "direction horaire", un système issu de l'aéronautique: "Point 2, tourner à 11h. Dans 87 mètres, chemin à 3h", égrène la voix. L'application, développée par des chercheurs du CNRS et de l'Université de Strasbourg, s'installe sur n'importe quel téléphone haut de gamme équipé d'un GPS, d'une boussole et d'un gyroscope. L'itinéraire doit avoir été numérisé au préalable, et l'utilisateur formé.

Une poignée de précurseurs utilisent déjà ce système sur des chemins de randonnée, voire au quotidien, en milieu urbain. Mais c'est la première fois qu'il était utilisé lors d'une course en pleine nature. "Pour Clément, nous avons dû affiner les consignes vocales, pour fluidifier sa course", explique Laurence Rasseneur, enseignant-chercheur à la faculté des sciences du sport de Strasbourg, et membre de l'équipe qui a mis au point l'application.

A travers champs, sentiers forestiers ou passerelles enjambant des ruisseaux, le jeune coureur a su composer seul avec les obstacles du terrain. Hélas, "à mi-parcours, il a été lâché par la boussole de son smartphone. Il y a eu un dysfonctionnement, sans doute à cause de l'humidité due à la transpiration", a indiqué dimanche Vincent Wendling, l'organisateur du trail.

L'athlète mal-voyant a finalement bouclé le parcours en 3h43, loin du temps qu'il s'était fixé. "Il nous a impressionnés, il était fantastique, on l'a ovationné", a ajouté M. Wendling, persuadé que "le problème technique pourra vite être corrigé". Clément Gass ne compte pas en rester là: le 22 juin, il prendra le départ d'une randonnée de 80 km en six étapes à travers les Vosges du Nord, en compagnie d'une poignée d'autres marcheurs aveugles ou mal-voyants.
7 sur 7.be


 

mardi 9 juin 2015

> LEDENON : chaud sur le circuit mais aussi dans les cœurs !

Catégories : Coup de coeur, Sport, ehandicap world records


Photo

C’est par ce beau matin du 1er juin que nous avions rendez-vous, à 8h45, sur le parking de la P2, du circuit du Ledenon dans le Gard.
La P2 petit circuit mais ô combien suffisant pour nos exploits !
C’est à l’invitation de Madame Marie Bondurand que nous nous retrouvons dans ces lieux.
L'organisation est à l'initiative de l'association "Les non voyants et leurs drôles de machines".

Nous sommes six déficients visuels et nos accompagnateurs, personnages indispensables car même si nous défions les lois de la logique nous respectons les règles de sécurité routière. Tout ce petit monde pour cinq moniteurs d’auto écoles et leurs véhicules :
* deux Clio pilotées par Carine et Jérôme de Nîmes,
* la C3 de Thierry auto école Sagnard à Nyons,
* une Corsa conduite par Sandro de l’auto école Menzoni à Bollène
* et enfin l’auto école Chabran avec Emeric au volant de la Mégane RS venu de leur lointain Draguignan. Dommage, elle n’a pas les doubles commandes …
PhotoPhoto

Nous voici répartis dans les véhicules et c’est le départ … Axe, gauche 5, axe,premier virage passé...
C’est la valse des tours, l’heure passe et voici la venue des pros : Michèle Mouton ex championne de rallye et Julien Ingrassia, copilote de Sébastien Augier, équipe championne du monde 2013, 2014 et leader 2015. Ces deux stars du monde automobile ont consacré leur précieux temps à notre cause et se sont pliés avec intérêt à la conduite les yeux bandés. Des rallyes passés pour l’une aux exploits actuels pour le second on est loin de leurs habitudes mais c’est avec plaisir qu’ils ont relevé le défit. A la sortie du véhicule le même sourire que nous éclairait leurs visages !
Midi sonne au clocher du village et le vrombissement des motos tournant sur le circuit N°1 cesse, notre hôte Marie Bondurand vient nous inviter à tourner sur celui-ci durant leur pose déjeuner. Quelle aubaine ! et surtout quelle chance de pouvoir exercer notre conduite fortement accompagnée sur ce circuit beaucoup plus long et difficile. Pour les non-voyants la conduite répond comme toujours aux commandes du moniteur, en revanche, pour un malvoyant, la difficulté du circuit, le manque de visibilité suite aux côtes impose le même exercice. Merveilleux, effectuer deux tours de circuit au volant est tout simplement inespéré.

PhotoPhoto

13h45, il faut libérer le circuit. Mais voici notre fée du jour qui vient nous inviter pour un repas à la cafétéria en compagnie de nos VIP mais ô surprise, deux autres se présentent… C’est donc à la même table que nous avons l’honneur de partager le repas avec Evelyne Vanoni copilote de Michèle, et Marianne Trintignant, seconde épouse de Jean Louis Trintignant et pilote au palmarès élogieux dans les années 70. Génial, quatre personnalités pour de nombreux échanges ! Dommage que Carine et Sandro nous aient quittés à cause d’emplois du temps chargés. Après le repas et les remerciements, départ de nos quatre VIP. Pour nous ce sera la visite très privée de la salle de contrôle sécurité du circuit. Impressionnant, quarante écrans avec caméras fixes plus deux grands écrans reliés à plusieurs caméras télécommandées depuis ce poste ! Ici on ne rigole pas avec la sécurité ! Et que dire du maître des lieux, Jean Luc, avec ses touchantes explications, empreintes d'émotions…
A la reprise de la conduite et pour quelques tours nous décidons, à l’exemple de nos accompagnateurs, Christiane et moi, deux malvoyants, d’essayer la conduite à l’aveugle les yeux bandés. Là, surprise, tout autre sens en éveil et à l’écoute du moniteur, nous apprécions chacun à notre tour la conduite libérée de la crispation due aux efforts et à l’attention fournis à essayer de voir toute embuche routière. Génial, à rééditer, la prochaine fois nous venons avec nos bandeaux !
Mais toute bonne chose a une fin et c’est rapidement l’heure des adieux et des remerciements.
Merci, merci à tous pour cette merveilleuse journée, ces sourires éclairant nos visages et les étincelles illuminant nos yeux très très fatigués…Merci, encore merci et à bientôt pour de nouveaux exploits avec NVDM.
Philippe Imbert.


En savoir plus : www.youtube.com/watch?v=U2T1MI489w0&feature=youtu.be
 

dimanche 7 juin 2015

> Amputé des quatre membres, il veut participer en 2016 aux 24h du Mans.

Catégories : ehandicap world records, Sport, Coup de coeur


Frédéric Sausset est un chef d’entreprise de 46 ans, fasciné depuis toujours par les 24 Heures du Mans, mais qui n’aurait jamais pensé y participer un jour. Pourtant, sa vie bascule en juillet 2012 où il est victime d’une grave infection l’ayant conduit à l’amputation des quatre membres. Ce père de famille s’est lancé ce défi, et a convaincu tous ses interlocuteurs : Sébastien Loeb, Jean Todt, et son copilote Christophe Tinseau entre autres. Sa place pour les 24H du Mans l’an prochain est réservée. Découvrez en exclusivité ses premiers tours de circuit en compétition, et le témoignage émouvant d’un homme qui se bat contre le handicap.
Auto – Moto du 07.06.2015




En savoir plus : www.wat.tv/video/plein-phare-frederic-sausset-7ffkb_2flv9_.html
 

vendredi 5 juin 2015

> Commentaires à l'aveugle ...

Catégories : ehandicap world records, Sport, Coup de coeur


Photo

Yvan Wouandji (au centre), joueur de foot aveugle, est invité à commenter le match France - Belgique sur RMC (D.R)

D’après les dernières estimations relayées par l’association Valentin Haüy, la France compte 65 000 aveugles et environ 1,2 million de malvoyants (profonds ou moyens). Et parmi eux, des fans de foot. Or on ne se pose jamais la question: comment font ces passionnés de ballon rond pour suivre les matches? Beaucoup écoutent la radio. C’est pourquoi RMC proposera dimanche 7 juin à 21h, une expérience inédite: inviter pour la 1ère fois à la radio l’un d’entre-eux, Yvan Wouandji, 22 ans, aveugle et international français de CeciFoot depuis 2008, à intervenir en direct à l’occasion du match amical France-Belgique.
«J’ai rencontré Yvan cette saison au Parc des Princes. C’est un passionné et il m’a raconté comment lui, aveugle, vivait les matches en les écoutant à la radio, raconte Jano Resseguié, journaliste-commentateur de RMC à l’origine du projet. C’était passionnant de voir ce qu’il ressentait, l’importance pour le guider, grâce à une ouïe plus développée que la nôtre, des bruits d’ambiance du stade et des commentaires radio plus denses et plus utiles que ceux de la télé où on laisse plus souvent place à l’image. J’ai eu envie qu’il partage ça avec les auditeurs.»
Invité dans L’Intégrale Sport sur RMC, Yvan Wouandji, «qui a préparé ses fiches toute la semaine», précise Jano Resseguié, partagera depuis la tribune presse du Stade de France cette expérience d’handicapé visuel fan de foot. Ce qui devrait intéresser plusieurs milliers de personnes qui comme lui n’ont souvent que le son pour se guider.